Crédit interentreprises

Avez-vous une politique de crédit pour votre organisation??

Afin d’obtenir une carte de crédit, une hypothèque ou un prêt automobile, quelle est la première chose à faire ? Eh oui, vous devez remplir un formulaire de demande, donner au prêteur suffisamment d’informations pour lui permettre de prendre une décision éclairée et, avec un peu de chance, le prêteur approuvera votre demande. Parfois, le crédit offert n’est pas garanti, comme pour la plupart des cartes de crédit, et parfois, il existe des exigences en matière de sécurité ou de garantie, comme votre maison qui sécurise votre hypothèque ou votre voiture qui sécurise votre prêt automobile. Si vous n’effectuez pas vos paiements comme convenu, vous serez en défaut de paiement et il est probable que le prêteur saisira le bien que vous avez donné en garantie pour couvrir la dette.

 

Si votre entreprise permet à vos clients de recevoir des biens ou des services maintenant, en échange d’une promesse de paiement ultérieur, votre entreprise accorde du crédit. Et elle n’est pas seule. La plupart des entreprises accordent du crédit à leurs clients, surtout s’il s’agit d’autres entreprises (B2B - commerce interentreprises). En fait, il s’agit du type de crédit le plus répandu dans le monde des affaires et la majorité du crédit ainsi offert n’est pas garanti.

 

Traitez-vous une demande de limite de crédit de 5 000 $ de la même manière que vous traitez une demande pour 10 millions de dollars ? Je ne crois pas. Toute entreprise qui accorde du crédit devrait avoir un ensemble de règles qui indiquent au personnel ce qu’il faut faire en matière de crédit. Cet ensemble de règles constitue la politique de crédit et cette politique doit fournir suffisamment de détails pour permettre au personnel de savoir quoi faire. Elle devrait spécifier l’étendue de leurs pouvoirs, et quand l’approbation d’un supérieur est requise.

 

Cette politique devrait couvrir toutes les étapes, depuis la demande de crédit jusqu’au recouvrement de la dette. La politique de crédit devrait préciser les informations à compléter (sur une demande) pour l’approbation d’une demande initiale pour chaque client. Les comptes doivent-ils être examinés périodiquement ? La politique devrait spécifier quand un examen est requis, combien d’information est requise et combien de temps devrait être consacré à un examen. Les clients doivent-ils fournir leurs états financiers pour toute demande ? La politique doit préciser quand des informations financières sont nécessaires. Si vous voulez savoir quoi faire à propos des comptes en souffrance ou ceux qui se trouvent au-delà de la limite de crédit, la politique devrait l’indiquer clairement. Qu’en est-il des conditions et des méthodes de paiement ? Le personnel devrait pouvoir se reporter à la politique pour obtenir ces réponses. La politique devrait également couvrir des sujets tels que les radiations, le provisionnement des créances irrécouvrables et les pouvoirs délégués.

 

En résumé, vous vous dites peut-être : « d’accord, mais comment pouvons-nous procéder et à quoi notre politique devrait-elle ressembler ? » Commencez par demander au personnel de votre équipe du crédit ce qu’il en pense. Et si vous êtes vraiment en panne de réponses, adressez-vous à l’Institut canadien du crédit, qui pourra vous conseiller sur les meilleures pratiques pour vous aider, ou inscrivez-vous à un court séminaire de développement professionnel sur le sujet.

Origine :

Publié dans les : Crédit interentreprises
Documents connexes :


Participer :